Rapport du 2015-04-06

19h52 : Arrivée au point de ralliement de la manifestation.
Environ une cinquantaine de manifestant.e.s.
Environ une vingtaine de policiers-ères.

19h55 : Deux officiers (un colonel et un lieutenant selon les grades l’Armée royale canadienne) circulent en uniforme de service et s’adressent à des officiers de l’anti-émeute en dossards.

19h56 : La fourgonnette du Groupe d’intervention tactique (GI) stationnée à l’intersection Labelle et Ste-Catherine va se positionner à l’angle Ste-Catherine et St-Hubert.

20h04 : La fourgonnette du GI est stationnée au milieu de Berri, côté Sud de l’intersection avec Ste-Catherine.

20h08 : Avertissement du SPVM : la manifestation n’est pas légale, rappel de circuler dans le sens de la circulation.

20h10 : Un contingent d’anti-émeute (uniformes blue black, sans boucliers) arrive du coin Nord-Est du parc Émilie-Gamelin. Avertissement du SPVM que les masques, drapeaux et bâtons ne seront pas tolérés dans la manifestation.

20h11 : Des agents à vélo circulent dans la foule.

20h12 : L’anti-émeute se rapproche en deux colonnes.

20h13 : 1314 identifie un groupe de personnes avec des foulards et criant des slogans et les désigne à 0095 et au walkie-talkie.

20h14 : 1314 identifie un individu avec une tuque bleue et un individu avec un manteau rouge, les qualifie de « fatigants ». Simultanément, l’anti-émeute circule vers la foule.

4563 – M. Forget qui me pointe le badge bleu marin où son nom est brodé en bleu marin. Il dit : « ça commence pas bien, on se fait intimider ».

20h16 : Identification de 5294, agent équipé d’un lance-grenades ARWEN.

20h18 : Avertissement du SPVM de circuler dans le sens de la circulation. Simultanément, altercation : un manifestant (au manteau rouge) est pris en retrait par la police, il ne semble pas être sous détention mais on lui a retiré son mégaphone. Les policiers discutent avec lui mais maintiennent un périmètre empêchant les autres manifestant.e.s de s’approcher. Un policier tente d’arracher la caméra d’une manifestante qui réussit malgré tout à la conserver de force.

20h20 : L’individu revient dans la foule en disant qu’on ne peut pas utiliser de mégaphone qu’on lui a remis, mais que les gens peuvent quand même crier.

20h21 : La marche débute sur Ste-Catherine vers l’est, une colonne de 9 agents côté nord, dont un lance-grenades ARWEN, et de 16 agents côté sud.

20h24 : L’officier 1314 pointe à un agent anti-émeute une fille masquée par son foulard, l’agent lui ordonne de se dévoiler la face, la fille obtempère et tout se poursuit calmement.

20h25 : Des agents forcent le passage des manifestant.e.s vers le nord sur Amherst, bloquant le reste de l’intersection avec Ste-Catherine. Derrière les policiers, un officier (capitaine) longe la ligne avec un dispositif de poivre de cayenne à la main.

20h27 : La tête de manif sur Amherst, ayant dépassé Maisonneuve revient brusquement sur Maisonneuve et chemine vers l’ouest, déstabilisant la police (des anti-émeutes avec boucliers bloquaient Maisonneuve vers l’est).

20h28 : L’agent 4216, équipé d’un lance-grenades ARWEN, force son passage à travers la manifestation.

20h32 : L’officier 0095 discute avec une fille à distance de la manifestation.

20h35 : L’anti-émeute tente de forcer la manifestation qui descend St-Denis à se diriger vers l’est sur Ste-Catherine. La foule résiste et tente de poursuivre vers le sud.

20h36 : un lieutenant au matricule effacé donne un ordre à un agent muni d’un lance-grenades ARWEN en désignant des manifestant.e.s en train de déborder la colonne qui tente d’empêcher la manifestation de descendre sur St-Denis, agent s’avance, prêt à tirer. La manifestation parvient à se frayer un chemin sur St-Denis, l’anti-émeute se repositionne et poursuit l’encadrement de la manifestation qui descend sur St-Denis.

20h36 : Un policier à vélo frappe un manifestant (chandail à capuche sous une veste de jean, pantalons foncés) au niveau du genou de sa roue arrière et le fait tomber sur le sol. Coin St-Denis et Ste-Catherine, sous le lampadaire sud-ouest. Aucun moyen d’identifier le policier qui a frappé le manifestant de sa roue, son matricule est introuvable, il part rapidement derrière la ligne de policiers qui bloque l’accès vers l’ouest.

20h40 : À l’angle St-Denis et René-Lévesque, l’anti-émeute bloque déjà l’intersection pour forcer la manifestation à se diriger vers l’est.

20h41 : Alors que la manifestation remonte sur Berri, un avertissement du SPVM informe que la manifestation est illégale en vertu du règlement municipal P-6 et invite à se disperser et dégager la voie publique.

20h42 : L’anti-émeute en vélo bloque le passage de l’angle Ste-Catherine et Berri, côtés ouest et nord de l’intersection, la manifestation contourne le cordon policier par le parc Émilie-Gamelin.

20h44 : L’anti-émeute avec boucliers charge les manifestant.e.s vers le parc depuis Berri, plusieurs salves de charges vont forcer les manifestant.e.s à se diriger vers le sud-est du parc, coin St-Hubert et Ste-Catherine.

20h47 : Des grenades lacrymogènes sont lancées dans la foule.

20h48 : L’anti-émeute pousse vers l’est sur Ste-Catherine.

20h51 : Un convoi de véhicules du SPVM file vers l’est, fonçant dans les cônes de construction.

20h53 : L’anti-émeute courre sur Ste-Catherine vers l’Est.

20h55 : L’anti-émeute se met en formation ligne droite. Demande aux gens de circuler. 4216 (avec lance-grenades ARWEN) reçoit des « high five ».

20h56 : Un agent dans la camionnette 22-85 nous crie « Courre Forrest! Courre! Awoye, courre Forrest!! »

20h58 : Un convoi d’autobus d’anti-émeute et de véhicules du SPVM file sur Maisonneuve vers l’ouest.

20h59 : L’anti-émeute semble maintenir en souricière un groupe de manifestant.e.s contre l’édicule et dans l’édicule du métro Berri-UQAM, dans le parc Émilie-Gamelin.

21h02 : Quelques manifestant.e.s tentent un sit-in rapidement dispersé par la police. La police force les manifestant.e.s à pénétrer dans l’édicule du métro.

21h03 : Des renforts arrivent.

21h04 : L’anti-émeute force les gens à circuler.

21h07 : Une femme assise au milieu de l’intersection Berri et Ste-Catherine, côté nord, alors ouverte à la circulation et forcée de bouger par la police.

21h08 : L’anti-émeute a forcé les gens coincés dans l’édicule à descendre les marches et pousse les gens vers le cœur du métro. Certains agents sont armés de lance-grenades ARWEN.

21h12 : Les agents forcent les gens à prendre le métro, gratuitement, quitte à sauter les tourniquets.

21h15 : Un cordon de policiers force les gens à descendre dans l’escalier nord-est de la station menant vers les plateformes d’embarquement.

21h20 : La police se retire.

21h22 : Fin de l’observation.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Rapport du 2015-04-06 »

  1. Ping : Rapport du 6 avril 2015 | Équipe de surveillance des interventions policières

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s